J’ai rencontré il y a quelques jours un manager très performant dans son travail, perfectionniste et soucieux des moindres détails. A chaque nouvelle idée qui lui était proposé, pour chaque projet, il posait tout un tas de questions pertinentes et volontiers confrontantes. Je me demandais ce qu’il pouvait bien redouter pour être aussi pointilleux et méfiant. « Je n’ai peur de rien ! m’a-t-il répondu avec force, simplement je ne voudrais pas que les choses tournent mal, que la situation empire, que l’on se retrouve en difficulté, que certains en profite pour nous piquer nos clients… » Il disait n’avoir peur de rien, mais en fait il avait bien peur de plein de choses. Mais il ne pouvait pas dire qu’il avait peur. Un homme n’a pas peur. Dans sa vision du monde, un professionnel doit se montrer fort et sûr de lui. Alors non, il n’avait pas peur. C’était un « Big Jim » !

J’ai été touché par cet homme qui avait tant de mal à montrer ses peurs. Il était tout barricadé, tout verrouillé, tout méfiant. Et cela le mettait dans une telle tension que de temps en temps il explosait de colère. Sans doute que la colère est permise dans son système de valeur, tandis que la peur ne l’est pas. Cela me faisait mal de le voir ainsi. Et cela faisait mal de voir combien en agissant ainsi il se faisait rejeter par ses collègues de travail, chose qu’il craignait plus que tout en fait.

Mon expérience m’a montré que quand je suis authentique, quand je dis mes difficultés, quand j’évoque ce qui me fait peur, alors j’ai moins peur. Et en plus c’est là que je reçois le plus de signe de reconnaissance. L’authenticité est une formidable source de satisfaction personnelle car elle permet de se respecter soi-même, de gagner en cohérence, de devenir accessible et sympathique, d’éclairer les autres sur leurs propres fonctionnements. Et en plus, si nous allons jusqu’à demander de l’aide, alors nous permettons à notre entourage de nous aider. Et les gens qui nous aiment seront ravis de la faire.

C’est pour cela que j’ai choisis d’être authentique et donc vulnérable. C’est maintenant une source importante de ma puissance.

Je vous invite à poursuivre sur le sujet en lisant :

Si ce texte vous à plu, n’hésitez pas à le partager.
Et venez me rejoindre sur ma page Facebook.