Bien au delà des gestes barrières, je voudrais ici rappeler l’importance et les  bonnes pratiques pour vivre ce qui se passe actuellement avec sérénité. 

Nous vivons un moment charnière.

L’impact de ce que nous vivons comme une crise sanitaire va bien au delà de notre santé. Nos repères sont bousculés, certes par le confinement, mais aussi par les conséquences économiques et sociales qui en découlent. Nos peurs s’activent et il nous faut être fort pour y faire face. Renforcer nos capacités physiologiques et notre immunité est fondamental. Mais dans une perspective plus globale, c’est la cohérence de toute notre manière de vivre qui nous permettra de rester serein, fort et juste, pour traverser cette fantastique période de changement. Chaque transition est impactante. Selon la manière dont nous l’accueillons elle devient un problème ou une opportunité. Regardons ici, comment se mettre en condition pour bien la vivre.

Une évolution de conscience

Lorsque je dis que nous vivons une transition majeure, je fais référence aux évolutions de conscience dont parle de nombreuses traditions et quelques approches plus modernes comme la Spirale Dynamique de Clare Grave. Nous serions, selon ce modèle, dans le passage d’un niveau à l’autre. Nous quittons le monde de la survie pour entrer dans le monde de l’Etre. C’est le fameux siècle spirituel d’André Malraux, l’ère du Verseau de marylin Ferguson, la Nouvelle Terre d’Eckhart Tollé, etc. Sur un plan plus concret, il s’agit de prendre en compte les signes, qui de toute part, nous montre que notre système a atteint ses limites.

Le modèle de Vie intégrale de Ken Wilber

Dans sa « Théorie du Tout », Ken Wilber, reprend cela et explique qu’il nous faut, pour appréhender au mieux cette transition, aborder le monde d’une manière intégrale, c’est à dire en nourrissant chacun de nos domaines de vie. Sans entrer ici dans ce modèle assez complexe à décrire, je voudrais seulement reprendre une de ses conséquences les plus concrètes et les plus utiles dans l’actualité que nous vivons.
L’idée est de s’inspirer du modèle de vie intégrale pour regarder comment nous pouvons prendre soin de nous et nous mettre en capacité d’avoir une vie qui soit le plus possible en phase avec ce qui se passe. C’est une question d’énergie, de santé, de santé mentale, d’épanouissement, d’éthique etc. La proposition est de prendre un peu de recul sur nos vies et de regarder si nous réussissons à bien nous nourrir dans toutes nos dimensions.

Le tableau des pratiques de vie intégrale

Le tableau que je partage ici, décrit 8 domaines de vie. 
Les 6 colonnes centrales nous permettent d’appréhender les différents secteurs de notre vie, des plus physiques et individuels aux plus collectifs. Pour chacun, j’ai listé quelques bonnes pratiques que nous pouvons développer pour nourrir notre énergie dans cette dimension. Il ne s’agit pas de les développer toutes, mais d’en choisir certaines qui vous parlent. Ce n’est vraiment pas une question de quantité, mais une question de qualité et de cohérence. Ainsi, une vie riche dans la plupart des aspects mais qui négligerait en grande partie une dimension resterait une vie bancale. Cette carence serait un point de fragilité qui viendrait rendre la personne moins équilibrée et donc moins résistante. 

L’importance du rapport à la Nature

J’ai ajouté à ces 6 dimensions deux autres aspects que je trouve très complémentaires et qui rendent ce modèle encore plus pertinent. 
La première de ces dimensions est le rapport que nous entretenons à la Terre. Un auteur comme Michael Roads, que je cite souvent, explique que notre rapport à la Terre n’est rien d’autre que notre rapport à l’énergie fondamentale. Les jardiniers le savent bien, ceux qui pratiquent avec conscience des activités en prise directe avec les éléments (l’eau, le vent, la neige…) comprenant vite que la nature est une force qui nous dépasse et nous nourrit de bien des manières. Ainsi le rapport à la nature est une dimension fondamentale pour ancrer notre vie dans le réel, garder le contact avec notre dimension première et également nourrir notre dimension la plus spirituelle. 

Une évolution spirituelle

C’est là que vient la dernière dimension, mais certainement la plus importante. Dans le modèle de la Spirale Dynamique, Grave montre que le passage d’une conscience pluraliste (vert) vers une nouvelle étape de conscience (jaune) passe par une plus grande ouverture spirituelle. C’est, il me semble, ce qui se passe actuellement. Nous vivons ce passage de conscience. Ainsi, plus nous nourrissons notre vie spirituelle avec des pratiques comme la médiation, la prière, le travail sur le souffle, la contemplation, plus nous serons en capacité de vivre sereinement ce passage. Nous y serons prêt.

Une illustration concrète

Ainsi, à travers ce tableau, c’est la vision globale des enjeux multiples de la transition actuelle que je veux mettre à jour. C’est montrer que la période nous invite à regarder si nos vies sont suffisamment nourries dans toutes les dimensions et de mettre tout cela en cohérence sans rien négliger. Tout est important. 

Sentir

Ainsi pour illustrer, j’ai profité de ce confinement pour renforcer ma pratique du yoga, faire des exercices de musculation, faire un jeûne et soigner mon alimentation (pas de viande, pas d’alcool) et mon sommeil. 

Aimer

Je soigne mes relations, d’abord à moi-même, avec autonomie, dans la solitude, mais aussi en prenant soin de mes proches et aussi en évitant des personnes à l’énergie trop négative.

Ressentir

Je pratique la relaxation et prends le temps d’observer et de prendre du recul sur ce que je ressens et vis comme émotion. 

Penser

Je choisis mes lectures, je limite mon contact avec toutes les informations anxiogènes ou négatives, je lis des livres stimulants, je ne regarde pas la TV et choisis les films pour leur caractère inspirant et je me forme sur des sujets enrichissants comme la physique unifiée. 

Créer

Je développe ma créativité par le dessin et la photo (cf Instagram) et aussi en créant de nouveaux supports d’enseignement ou articles de blog et j’invente de nouvelles recettes de cuisine. 

Servir

Enfin, je donne de mon temps pour aider des personnes en difficultés et me rendre utile après de certaines structures auprès desquelles je me suis engagé. 

Nature

Ce qui me manque le plus, en ville, c’est le lien avec la nature. Mais je profite de quelques plantations sur notre terrasse partagée, je m’occupe de mes plantes d’appartement et fais germer des graines. J’aimerais être plus en contact avec la nature, c’est mon grand point d’amélioration maintenant que je vis en ville, et particulièrement en cette période de confinement. 

Spiritualité

Tout cela, je le complète par des séances quotidiennes de méditation et je me focalise autant que possible sur le présent et les ressentis de mon corps afin de développer ma conscience du présent et mon ancrage. 

Bénéfices

Grâce à cet ensemble de pratique, je me sens en pleine forme, j’ai plein d’idées, je traverse ce confinement avec une grande sérénité et confiance. Je me sens prêt à accueillir toute l’incertitude du moment et reste centré sur ce que je vis dans l’instant. Ainsi tout va bien et je suis disponible pour aider mon entourage et mes clients, avec une puissance d’action renouvelée.

A vous de jouer

Je ne demande pas que vous ayez la même vie que moi, cela n’aurait pas de sens. J’illustre simplement comment moi je trouve mon équilibre dans cette pratique intégrale. Je témoigne de son intérêt et de son efficacité et je vous invite à trouver votre propre équilibre, à travers vos propres pratiques et choix. Ce que je vous invite à faire est à prendre vraiment soin de votre équilibre de vie et à ne négliger aucune dimension. Nous avons besoin de tout cela pour être au mieux de nous mêmes. 
Car finalement, le but n’est-ce pas celui-là : être celui que nous sommes invités à être?

Alors, et vous qu’allez-vous faire pour mieux équilibrer votre vie? Je vous invite à partager en commentaire vos bonnes pratiques et la manière dont vous réussissez à équilibrer vos vies.

Au plaisir de vous lire !